Our testimonials

Jean-Michel aka Mike

"Essayez le barbecue d’une autre façon : comme les hommes des cavernes. Creusez un trou, mettez-y des charbons ardents et laissez la viande cuire pendant une bonne heure : elle va fondre dans la bouche !"

Faites la connaissance de Mike. Avant de venir chez Westvlees, il a travaillé pendant 8 ans à Lovenfosse à Aubel. Pendant la semaine, il vivait à Liège pour revenir à Kortemark le week-end. Vu qu’il n’y a que 12 kilomètres entre Kortemark et Westrozebeke, le choix a été vite fait lorsqu’on lui a proposé de travailler plus près de la maison. Depuis de nombreuses années, Mike est chargé de s’assurer que chaque visiteur ait une bonne première impression. Cela commence par la propreté et le respect de toutes les règles d’hygiène.

Mike, à quoi ressemble exactement une journée de travail pour toi ?
Je commence assez tôt, à 4h50. Si aucun membre du personnel n’est présent dans les salles de bureau, je commence par là. Pareil pour les pauses déjeuner, je vais manger un peu plus tôt dans la cafétéria, pour pouvoir utiliser les moments de disponibilité des espaces de bureau. À part ça, je m’occupe de la gestion des stocks pour tous les matériels en rapport avec les règles d’hygiène : filets à cheveux, filets de barbe, gants, chapeaux, savons pour se laver les mains, etc. Les stocks doivent être approvisionnés en permanence, pour que le personnel et les visiteurs puissent entrer sur le lieu de production dans les bonnes conditions.

Vous êtes une personne très enthousiaste, Mike, chaque personne que vous croisez vous salue. Vous ne trouvez pas dommage de travailler seul ?
Non, pas du tout. Même si je suis une personne très sociable (entre-temps, Mike lance deux « bonjour » tonitruants à des collègues), je préfère travailler seul. Je peux organiser mon travail comme il faut tout en croisant sans cesse différents collègues. Je me rends quasiment partout, donc je ne me sens certainement pas seul, au contraire. Chacun rend son travail aussi sociable qu’il le souhaite.

Je vois ici beaucoup de matériel, qu’est-ce que vous utilisez ? Et tous ces produits sont-ils respectueux de l’environnement ?
Bien sûr. Ce sont bien sûr des produits professionnels que vous ne trouverez pas dans votre épicerie de quartier, mais je n’ai certainement pas besoin de porter des vêtements de protection pendant mes heures de travail. Les règles habituelles de sécurité suffisent – chaussures appropriées, tablier...

Avez-vous un conseil à donner, pour clore l’entretien ?
Oui, et c’est quelque chose de complètement différent. Essayez de faire un barbecue d’une autre façon. Creusez un trou, mettez-y des charbons ardents et laissez la viande cuire pendant une bonne heure : elle va fondre dans la bouche !